Connaissez-vous le Sambo ?

Historique :

Né au lendemain de la révolution d'Octobre 1917 de la synthèse de techniques aussi diverses que celles de la boxe française, du jiu-jitsu japonais et des différents styles de lutte russe, cet art de combat d'origine soviétique trouve ses origines profondes dans les différentes méthodes martiales pratiquées de par le monde.

Enseigné dans un premier temps à la population des soviets pour l'aider à maintenir le régime durant la période de guerre civile qui suit la révolution, il est très vite réservé aux seuls membres du KGB qui en expérimentent alors la redoutable efficacité.

Ce n'est qu'en 1947 qu'il acquiert, que ses fondateurs me pardonnent l'expression, ses lettres de noblesse. Son essor moderne est en effet attribué à Alexandre Kharlampiev qui le popularise à cette époque sous le nom de SAMBO, abréviation de SAMozatchita Bez Orougia, littéralement Autodéfense Sans Armes. Il en achève la codification et le décline sous deux aspects, l'un sportif, l'autre défensif.

Rencontrant depuis lors un engouement croissant, notamment en France et aux Etats-Unis, le sambo gravit lentement les marches qui lui permettront peut-être un jour d'accéder au cercle très fermé des disciplines olympiques.

Le SAMBO Sport de l'an 2000 :

Dernier né des sports de préhension, le sambo sportif s'apparente de prime abord au judo et à la lutte libre. Il reprend du premier la veste et la ceinture de couleur indiquant les grades, le short et les chaussures de cuir souple du second.

Mais là s'arrête la comparaison car le sambo sportif se distingue par des techniques originales et variées, notamment de redoutables clefs articulaires et des enchaînements à la volée qui font de lui le plus complet et le plus novateur de tous les sports de préhension existants à ce jour; le nombre de techniques ayant été répertoriées dépassant les 5000.

Le SAMBO Défense Personnelle :

En ces temps d'insécurité croissante c'est une activité qu'il ne faut malheureusement pas négliger. Loin de fabriquer de nouveaux "rambos", l'objectif de la défense personnelle est de parfaire la maîtrise du corps obtenue en sambo sportif en développant chez le pratiquant des réflexes défensifs justes.

Pour cela on utilise, comme en sambo sportif, la pédagogie active où mise en situation et confrontation sont de rigueur. En effet, plutôt que de leurrer l'élève en lui apprenant de beaux gestes techniques inapplicables en combat réel, on préfère faire appel à son potentiel de survie (celui que l'on utilise en cas d'agression) afin de le renforcer et l'aiguiser. C'est seulement ensuite que l'épure technique peut intervenir, les personnes venant à la défense personnelle n'ayant guère dix ans à consacrer avant de pouvoir un tant soit peu assurer leur propre sécurité.

Facteur d'une plus grande assurance et d'une parfaite maîtrise, le SAMBO, comme toute activité bien menée, favorise l'épanouissement de l'individu en aidant au développement harmonieux de ses qualités.

Fédération Française Amateur de Sambo - Défense Personnelle
Documentation Stage National de Manosque, Octobre 1996
Jean-Marc LIGER